Le joaillier Van Cleef & Arpels à la 26ème Biennale des Antiquaires

BIENNALE DES ANTIQUAIRES 2012 : stand Van Cleef & Arpels.

Le stand de la maison Van Cleef & Arpels, c’est avant tout une scénographie grandiose à l’image de ses créations joaillières. Cette mise en scène spectaculaire commence dès le vestibule de l’entrée, qui figure la façade de la boutique Van Cleef & Arpels sur la place Vendôme, reproduisant ainsi les vitrines de ce lieu prestigieux. A l’intérieur du stand règne une obscurité quasi totale, où seuls les bijoux éclairés guident le visiteur. Pour rehausser cette ambiance ténébreuse, la collection du Zodiaque s’entoure d’un ciel étoilé et d’un étrange personnage blanc animé. A l’occasion de l’exposition de la parure Souffle des Nuages, au détour de la visite se dresse une immense toile rouge figurant un dragon asiatique. La marque prend un soin tout particulier à l’écrin de ses bijoux afin de nous les présenter sous leur meilleur jour.

LE COLLIER ZIP

Le collier Zip est une technique mise au point par Van Cleef & Arpels sur une idée de la duchesse de Windsor en 1938. Il aura fallu plusieurs décennies pour qu’enfin naisse le tout premier Collier Zip, en 1951. Le collier Zip exposé à cette biennale s’inspire directement du premier modèle d’origine, avec un fermoir cette fois en forme de trèfle (petit clin d’oeil à la collection Alhambra).

LES RUBIS

Les rubis sont chers à la maison Van Cleef. Très largement utilisés en pavage sur leurs créations joaillières, ils sont souvent montés via la célèbre technique mise au point dans leurs ateliers : le « serti mystérieux ». La biennale nous permet d’en voir de fabuleuses illustrations, au travers notamment de cette incroyable Montgolfière Mystérieuse, ronde comme un sorbet framboise, ou encore de ces pendants d’oreille intitulés Cadeau Impérial, rehaussés de deux splendides diamants taille poire de 20,42 et 21,46 carats.

Enfin, les motifs d’oreille intitulés Vermillon mettent en scène deux rubis de Tanzanie de 13,33 et 13,83 carats dont la couleur parfaitement homogène et franche et la propreté remarquable en font des pièces exceptionnelles. Une corolle de diamants taille poire et taille navette souligne la beauté de ces pierres.
LES EMERAUDES

Les émeraudes apparaissent chez Van Cleef & Arpels sur de somptueux colliers. Celui exposé à la Biennale des Antiquaires n’est pas sans rappeler le modèle de 1938 figurant un collier à plusieurs rangs d’émeraudes alternées de diamants et comportant deux demi-boucles. Ce collier vient avec deux pendants d’oreille assortis. Les émeraudes de ces boucles d’oreille se retrouvent suspendues à deux demi-boucles créant le rappel avec le collier.

L’OPALE

L’opale, c’est la star de cette Biennale. On la trouve chez tous les grands joailliers, sur des pièces où elle joue le rôle de pierre principale. Van Cleef suite également cette tendance. On retrouve cette pierre sur diverses créations, notamment ici le clip Fortuna de la collection Palais de la Chance.

LE CORAIL


L’inspiration asiatique de certaines créations amène le joaillier Van Cleef & Arpels à exploiter de précieux éléments comme le corail : sculpté ici en ornement d’un collier ou d’un clip, ce précieux matériau affiche une couleur intense qui sublime ces créations de joaillerie.

DE LA COULEUR !

Van Cleef & Arpels mise sur la couleur dans ses créations joaillières, la preuve en est avec cette déclinaison de bijoux, aux pierres acidulées et éclatantes.

DE L’ORANGE

La marque met à l’honneur cette couleur automnale par cette parure composée d’un sautoir orné d’un hiboux et de pendants d’oreille en perles.

LES PLUMES

Les plumes se retrouvent chez plusieurs joailliers : Boucheron et son collier Plumes de Paon, Chaumet et son diadème Joséphine Aigrette, Harry Winston et son pendentif orné de véritables plumes de paon. A l’instar de ces grands joailliers, la maison Van Cleef & Arpels décline cette tendance au travers de la parure Plume de Martin Pêcheur, que viennent orner de somptueux saphirs d’un bleu translucide.

LES ÉTOILES

Dans la collection Palais de la Chance, le collier intitulé Sept Étoiles met en scène sept saphirs et une myriade de diamants figurant la voûte céleste et ses étoiles filantes.

LES PAPILLONS

Synonymes de légèreté, de beauté instantanée, les papillons restent un thème incontournable de la joaillerie. On les retrouve ici en clips et en sautoir, formant la parure Moment de Chance parfaitement aboutie. Le sautoir est composé de perles de cultures et boules d’onyx. Les papillons du collier sont détachables en clips.

LES MONTRES

Les cadrans extraordinaires font partie des réussites du domaine de la haute horlogerie. Chaque montre est une véritable oeuvre à part entière, tant le travail de l’émail requiert technicité et savoir-faire.

LES SIGNES DU ZODIAQUE

La parure du Zodiaque est un ensemble unique composé d’un sautoir bleu nuit orné d’un clip Zodiaque, et de douze clips figurant chacun des signes astrologiques, en diamants, saphirs (bleus, oranges et jaunes), grenats, spinelles de couleurs, opale noire. Cette série exceptionnelle fait partie de la collection « Palais de la Chance ».

LE DRAGON


La parure intitulée Le Souffle des Nuages fait partie des incontournables de cette biennale. Surfant sur une tendance asiatique, ce dragon exceptionnel affiche pour la première fois 11 émeraudes brutes monumentales (pour un total de 112,44 carats). Ces émeraudes « nues » sont mises en valeur par des saphirs étoilés, des perles de cultures blanches, des tourmalines et des diamants. Le souffle des nuages est incarné par ce dragon fascinant monté sur un clip détachable. Le minutieux travail et la technicité de pointe nécessaire à ce type de projet ambitieux ont abouti à une création tout à fait légendaire.

LES CIGOGNES


Le collier Cigogne affiche de voluptueuses boules de turquoise mêlées à du corail, de l’opale rose et des perles de culture blanches, orné d’un clip détachable figurant deux précieuses cigognes au-dessus d’un saphir mauve de 8,14 carats.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire