L’exposition Van Cleef & Arpels au Musée des Arts Décoratifs de Paris

L’EXPO VAN CLEEF & ARPELS

Au travers de cette exposition magistrale, c’est toute l’histoire des créations Van Cleef & Arpels qui se redécouvre au fil des vitrines. Pour cette occasion, la marque n’a pas lésiné sur le décor, permettant ainsi une mise en scène spectaculaire des plus grands joyaux de la maison.

LES ANNEÉS 1930 – 1940

Le Clip Chrysanthème, créé à Paris en 1937 (or, platine, Serti Mystérieux rubis, diamants tailles brillant et baguette) : en tête d’affiche de l’exposition, cette pièce exceptionnelle incarne le savoir-faire de Van Cleef Arpels dans l’élaboration de son fameux Serti Mystérieux. Cette technique révolutionnaire, souvent copiée, jamais égalée a été mise au point afin de rendre quasiment invisible le sertissage des pierres. Cette technique utilise des rails sur lesquels on fait coulisser les pierres : ceci nécessite de créer une fente de chaque côté des pierres afin de les emboîter sur les rails en question.

L’exposition permet également au visiteur de consulter diverses archives de dessins : parmis elles, figure la gouache sur papier de René-Sim Lacaze pour le catalogue de fin d’année 1939, finalement jamais publié, représentant une parure en platine, diamants taille brillants et baguette, rubis taille à facettes.

Les créations amovibles et adaptables au gré des envies des clientes apparaissent rapidement chez Van Cleef & Arpels : en témoignent les deux clips fleurs Passe-Partout sur chaîne serpent, créés en 1939 (or, rubis et saphirs de couleurs taille à facettes). Les clips sont amovibles. La chaîne Serpent peut être portée en ceinture, collier ou bracelet à plusieurs rangs.

Par ailleurs, Les années 1940 font honneur à la passementerie : ce thème cher au joaillier se retrouve au gré de clips représentant noeuds et rubans.

LES ANNEÉS 1950 – 1960

Au cours de cette période, Van Cleef & Arpels progresse dans le rendu de ses créations de joaillerie et laisse place à une créativité de plus en plus affirmée. On retrouve le Serti Mystérieux dans le magnifique Clip Feuille de Marronnier (or, platine, diamants tailles brillant et baguette, Serti Mystérieux saphirs), créé en 1952 et ayant appartenu à la collection de Son Altesse Royale Baudouin de Belgique.

On peut admirer le Collier Cordes (or, platine, diamants taille brillant) élaboré en 1954, qui faisait partie de la collection de la princesse Soraya d’Iran.

Grace de Monaco possédait une jolie collection de créations de joaillerie de la maison Van Cleef. Le Clip Grande Marguerite (platine, osmiore, diamants taille brillant, saphirs taille à facettes) créé en 1956, en faisait partie : cette pièce est aujourd’hui propriété du palais princier de Monaco.

La réplique de la Couronne d’Iran (alliage étain, argent et or, zircon, pierres synthétiques, perles d’imitation), créée en 1967, fait partie des pièces emblématiques de cet événement. Cette réplique avait été nécessaire du fait de l’élaboration de la couronne à partir de pierres précieuses et de perles issues du trésor d’Iran, trésor qui ne pouvait aucunement être déplacé à Paris. Il a donc fallu reproduire sur place chacune des pierres et perles en matériaux d’imitation, afin de créer le modèle dans les ateliers parisiens.

LES ANNEÉS 1970 – 1980

Cette époque intègre les fameux bijoux d’Elizabeth Taylor. Parmi eux, le Collier de Chien au Lion Barquerolles, créé en 1971 (or, diamants taille brillant, émeraudes taille navette). Celui-ci lui avait été offert par son mari Richard Burton à l’occasion de la naissance de son premier petit-enfant. Ce collier est transformable en deux bracelets et un clip.

Cette période voit également naître en 1973 le fabuleux collier turquoise appelé Collier Panka (or, turquoises taille cabochon, diamants taille brillant).

LES ANNEÉS 1990 À NOS JOURS

Entre 1990 et 1993 est créé la parure Reine Marguerite (or diamants tailles brillant, chrysoprases sculptées), qui faisait partie de la collection d’Elizabeth Taylor. Cette pièce de joaillerie appartient désormais à un particulier.

En 2006, la collection « Une journée à Paris » dévoile le collier Entrée en Scène (or blanc, or rouge, diamants taille brillant, Serti Mystérieux rubis), sublime drapé de rubis reproduisant à merveille le rideau de velour pourpre.

En 2011, la collection « Voyages Extraordinaires – de la Terre à la Lune » innove avec un clip sphérique : le clip Columbiad (or blanc, diamants tailles brillant, navette et rose, saphir étoilé taille cabochon, saphirs et spinelles taille à facettes, saphirs taille rose).

Cette même année, à l’occasion du mariage de Charlène Wittstock avec le prince Albert II de Monaco, est réalisé le splendide Tiare Océan (or blanc, diamants taille brillant et poire, saphirs taille à facettes), qui sera également porté à l’occasion du bal de la croix rouge de 2011.

Enfin, l’année 2012 consacre l’art du Serti Mystérieux avec plusieurs pièces utilisant cette technique : parmi elles, se trouve exposée le Phenix Mystérieux (or blanc, rouge et jaune, diamants taille brillant, baguette et poire. Serti Mystérieux rubis, grenats mandarins taille à facettes).

L’exposition Van Cleef & Arpels a lieu 
du 20/09/2012 au 10/02/2013 
au Musée des Arts Décoratifs de Paris
 : 107 rue de Rivoli – 75001

Tarif : 9,50€ (tarif réduit : 8€)

Ouverture tous les jours sauf le lundi, de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire